La Méritocratie républicaine, par Jérôme Krop

, par Marc Vigié IA-IPR, Marion Beillard IA-IPR

Dans ce petit ouvrage très accessible, Jérôme Krop revisite le modèle scolaire de la IIIe République et son inscription dans la société de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Dans le département de la Seine, berceau du modèle scolaire républicain, l’analyse des statistiques scolaires, ainsi que des rapports et correspondances retrouvés dans les dossiers des instituteurs et institutrices, fait apparaître une situation contrastée ; celle d’une école modernisée offrant des conditions d’accueil de plus en plus satisfaisantes malgré les difficultés matérielles, d’une population urbaine mobilisée autour d’un enseignement primaire vécu comme un idéal émancipateur et faisant l’expérience des usages sociaux d’un capital culturel certifié par l’école grâce au certificat d’études. Mais les archives de terrain mettent aussi en évidence les conditions moins favorables prévalant dans les écoles des quartiers ouvriers.
Jérôme Krop se confronte à de multiples questions susceptibles de concerner les enseignants curieux des origines de l’enseignement public : comment les républicains ont rendu l’école accessible à tous à Paris et en banlieue ? L’école de Jules Ferry était-elle égalitaire ? Pourquoi est apparu l’usage du redoublement ? A quelles difficultés se heurtent les enseignants dans leurs relations avec les familles des quartiers populaires ? Malgré la profonde transformation du système scolaire depuis cette époque, le contenu de ce livre n’est pas sans résonance avec les préoccupations actuelles.
C’est pourquoi nous vous conseillons chaleureusement la lecture de cet ouvrage dont les références sont les suivantes :
Jérôme Krop, La Méritocratie républicaine, Presses universitaires de Rennes, 2014

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)