HG-EMC et Parcours Santé en 3ème

, par Julie Van Rechem

Cette proposition a vu le jour à la suite d’un échange avec l’infirmière de l’établissement où j’exerce, le collège Henri Matisse de Garges-lès-Gonesse, un collège de REP du Val-d’Oise.

Objectifs

Au contact des mêmes élèves depuis l’école primaire, l’infirmière connaît en effet les besoins spécifiques de ce territoire en Education prioritaire en matière de prévention et de santé sur le thème des rapports intimes et de la vie sexuelle, avec des problématiques qui peuvent se révéler plus aigües que dans d’autres contextes d’enseignement : elle souhaitait donc mettre en place un projet permettant aux élèves de 3ème non seulement de s’informer sur les IST, la contraception et l’IVG mais aussi d’aller à la rencontre de personnels médicaux et de découvrir la Maison de l’Adolescent de Gonesse.
Je lui ai proposé ma contribution, car son projet entrait parfaitement dans le dernier thème du programme d’histoire de 3ème, « Françaises et Français dans une République repensée », et permettait de travailler les compétences du programme d’EMC du cycle 4 (la sensibilité, le droit et la règle notamment). Par ailleurs, cela pouvait être l’objet d’une action entrant dans le cadre du Parcours Santé.

Mise en œuvre

Plusieurs étapes m’ont été nécessaires pour mettre en œuvre ce projet en tant que professeure d’histoire-géographie-EMC :

  • j’ai proposé aux élèves un dossier de documents historiques sur les IST, la contraception et l’IVG, et recueilli leurs représentations en amont de la visite à la Maison de l’Adolescent ; les élèves étaient libres de commenter et de débattre, tandis que je prenais note de leurs interventions ;
  • suite à la rencontre entre les élèves et les personnels médicaux de la Maison de l’Adolescent, je les ai guidés dans la création d’une carte mentale grand format qui reprenait à la fois les représentations préalables des élèves (à partir de mes notes), leurs nouveaux avis et les informations qu’ils avaient recueillies lors de la visite ; l’objectif est que ces élèves « experts » passent ensuite dans toutes les classes de 3ème pour informer et débattre avec leurs camarades, commenter la carte mentale et certains des documents du premier dossier. L’infirmière est alors présente et apporte des éléments supplémentaires au discours des élèves ;
  • ces 3 heures de mise en œuvre étaient en sus du cours hebdomadaire d’histoire-géographie ;
  • le dernier temps aura lieu en fin d’année, en classe entière, lors de l’étude du thème « Françaises et Français… » : tous les élèves ayant été informés et au contact de certains documents, ils auront désormais en charge de me réexpliquer (ainsi qu’aux autres professeurs d’histoire-géographie) l’évolution de la société et de la loi françaises tout au long du XXème siècle et plus spécifiquement depuis les années 1950 sur les thèmes de l’IVG et de la contraception, et des IST. Notre rôle de professeurs d’histoire-géographie sera de recontextualiser et d’institutionnaliser les diverses informations historiques données par les élèves « experts ».

Évaluation

Ce projet entrant dans le Parcours Santé, il peut donc faire l’objet d’une évaluation au moment de l’oral du DNB : j’ai pour cela donné un document de synthèse aux élèves « experts », pour retracer leurs ressentis, leurs représentations, les éléments de débat, les documents proposés, ainsi qu’une photographie de la carte mentale finale… Mon objectif dans ce dossier était également de proposer un espace de réflexion aux élèves, à propos de ce que ce projet leur a permis d’apprendre et de comprendre sur leurs représentations sur ces sujets, sur le travail en petit groupe et la montée comme expert auprès du grand groupe, etc.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)