Conférence/Atelier "Enseigner la géopolitique"

Vendredi 13 décembre 2019
Grand amphithéâtre
Société de géographie
184, boulevard Saint-Germain, Paris 5ème
Métro : Saint-Germain-des-Prés, ligne 4
18h30 – 20h30

Co-organisée par
le Comité National Français de Géographie (CNFG),
la Société de Géographie et l’Institut Français de Géopolitique

A l’heure où la géopolitique fait son entrée dans les lycées aux programmes de Première et de Terminale, après s’être largement diffusée dans l’enseignement supérieur (dans les Universités en sciences sociales et politiques, les écoles de commerces, etc.), les enjeux qui pèsent sur cet enseignement sont toujours plus importants. En effet, informations et désinformations font aujourd’hui partie du quotidien des jeunes, comme des moins jeunes, avec des conséquences sociales quelquefois dramatiques, si on pense aux dynamiques de radicalisation qui ont pu émerger ces dernières années, nourries par les réseaux sociaux, et l’ensemble des moyens de diffusion disponibles via Internet. Si l’on s’en tient aux seules publications estampillées aujourd’hui sous la dénomination de « géopolitique », il peut être difficile, compte tenu de la profusion, de saisir les spécificités et les méthodes de cette approche, et de porter un regard critique sur des textes plus ou moins orientés. L’enseignant joue donc ici un rôle fondamental pour préparer l’élève et l’étudiant à adopter une posture critique et rigoureuse dans son analyse des grands phénomènes politiques contemporains.
Dans le préambule du « Dictionnaire de géopolitique » paru en 1993, Yves Lacoste insistait sur le fait que la géopolitique, en tant que méthode critique d’analyse géographique, était essentielle à la formation des citoyens. Il s’interrogeait déjà sur l’introduction de cet enseignement dans les lycées « pour toucher le plus grand nombre de futurs citoyens ». Mais il accompagnait cette perspective d’une mise en garde : « Cela peut être séduisant, mais il s’agît d’un domaine particulièrement délicat, difficile, où les surenchères sont tentantes et où il est très facile de se fourvoyer » (Lacoste, 1993). Aussi, profitant de la publication récente de plusieurs manuels de géopolitique, le but de cette conférence est de présenter les cadres d’analyses, les méthodologies et des approches pédagogiques permettant de former des élèves ou de jeunes étudiants à cet esprit critique et rigoureux, qui demeure la finalité première de cet enseignement.

Programme

  • 18h30 – Mots d’accueil
  • 18h35 - 18h50 : Florence Smits, Inspectrice générale d’Histoire-géographie. « Les enjeux de l’enseignement de spécialité HGGSP au lycée ». Questions et débats avec la salle.
  • 18h50 - 19h10 : Barbara Loyer, Professeure à l’Institut Français de Géopolitique (Université Paris 8). « La géopolitique : quelles approches méthodologiques ? Le cas de la démocratie. ». Questions et débats avec la salle.
  • 19h10 – 19h25 : Kevin Limonier, Maître de conférences à l’Institut Français de Géopolitique (Université Paris 8). « Utiliser la géopolitique pour analyser un mode de communication : le cas du cyberespace. ». Questions et débats avec la salle.
  • 19h25 – 19h40 : Amaël Cattaruzza, Professeur à l’Institut Français de Géopolitique (Université Paris 8), président de la commission de géographie politique et de géopolitique du CNFG. « Quelles approches pédagogiques pour étudier les frontières dans le monde ? ». Questions et débats avec la salle.
  • 19h40 – 20h30 : Echanges avec la salle autour des pratiques pédagogiques et des expériences d’enseignement de la géopolitique.

Voir en ligne : Conférence/Atelier “Enseigner la géopolitique”, le 13 décembre 2019 à la Société de Géographie

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)