Projet « Ruptures 2020 » : enseigner le temps de la rupture en histoire

, par Christelle Jouhanneau IA-IPR

L’Inspection pédagogique de l’Académie de Versailles s’associe à l’initiative des collègues de l’académie de Créteil.

Le projet Ruptures 2020 est proposé par un collectif d’enseignantes et d’enseignants de différentes académies et de chercheurs : Lola Jarry, Sebastian Jung, Sahondra Limane (académie de Créteil), Samuel Kuhn (académie de Grenoble) et Christian Ingrao (CNRS).

À partir de la crise sanitaire mondiale et de la situation de confinement, les collégiens et les lycéens sont invités à se mettre dans la situation de l’enquêteur réalisant une étude sur la rupture historique.

Confrontés à la question des sources et des témoignages, les élèves constitueront à terme les éléments d’une bibliothèque mémorielle, grâce à une collecte réalisée auprès de leurs proches. Ce travail de la transmission de la mémoire d’une expérience de la rupture, celle du confinement actuel, peut être élargi à une réflexion sur d’autres ruptures historiques que leurs proches auront souhaité évoquer à travers un témoignage (l’expérience d’une migration d’un conflit, d’une crise ou d’une guerre...)

En amont de l’enquête, un travail en autonomie est imaginé à partir de petites capsules vidéo (entre 8’ et 15’) réalisées par des historiens pour expliquer ce qu’est un témoin, l’importance du recueil de témoignage et la démarche de l’historien. Parmi les capsules déjà accessibles celles de Catherine Lacour-Astol, Elodie Lecuppre-Desjardin, Christian Ingrao, Patrick Boucheron, Denis Peschanski et Samuel Kuhn.

Pour toutes demandes et compléments d’informations (en mettant votre IA-IPR de bassin en copie) :
Olivier.delmas@ac-creteil.fr
Hugo.poulet@ac-creteil.fr

Voir en ligne : Cliquez ici pour accéder à la chaîne Youtube du projet Ruptures 2020

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)