" Va vis et deviens " de Radu MIHAILEANU- 2005 -

, par Didier Masfrand

- Famine en Éthiopie : une mère pousse son enfant vers des convois en partance. On entende parler hébreux... L’opération Falashas est ici le point de départ d’une imposture. Pour survivre, un jeune catholique est présenté comme juif. Adopté par une famille française immigrée, il s’intègre difficilement, puis totalement dans son nouveau pays. Mais toujours, il pense à la mère qu’il a laissé las-bas, dans un camp de réfugiés et qu’il voudrait revoir au moins une fois.

- Beaucoup d’émotion dans le regard de cet enfant, pas de manichéisme... Mais une société israélienne montrée avec toutes ses ambiguïtés, ses paradoxes. Le racisme est présent, mais aussi l’amour... la guerre toujours en toile de fond, avec l’espérance ou l’utopie aussi...
Un film à voir, qui nous confirme si besoin était la richesse d’un jeune cinéma israélien surfant avec brio sur la réussite d’A. Gitai.

A proposer aux élèves de lycée, mais avec quelques explications.
D. Masfrand

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)