Rendez-vous de l’histoire de Blois 2022 : appel à contribution

, par le groupe des IA-IPR d’histoire-géographie

Les 25e Rendez-vous de l’histoire de Blois se dérouleront du 5 au 9 octobre prochain autour du thème de « la Mer ».

Lieu reconnu de formation continue académique et nationale, le festival propose un parcours pédagogique destiné aux enseignants d’histoire et géographie.
Entre 20 et 25 événements croisant recherche et réflexion d’ordre didactique et pédagogique sont programmés. Tous les niveaux sont concernés, du cycle 3 aux classes préparatoires, ainsi que la formation 1er degré en INSPÉ. Traitant nécessairement de sujets liés au thème de « la mer », les interventions peuvent s’articuler aux programmes d’enseignement de deux manières :

  • soit directement par un chapitre explicitement relié à la mer ("L’ouverture Atlantique" en classe de Seconde...)
  • soit indirectement par une "entrée mer" dans un thème ou un chapitre traitant d’un autre sujet (Exemple : l’industrialisation et la mer, l’Empire Romain et la mer...)

Le Comité pédagogique est ouvert à des propositions faisant appel à d’autres disciplines, au premier rang desquelles la géographie mais aussi l’histoire des arts, la littérature ou les SVT.

Trois catégories d’intervention sont possibles : ateliers, conférences et tables rondes.

  • Les ateliers et les ateliers numériques (1h15)
    L’objectif de ces ateliers est de proposer aux enseignants présents une réflexion articulant enjeux scientifiques et didactiques, en lien avec des propositions de séquences de classe. Certains de ces ateliers peuvent s’appuyer sur l’utilisation d’outils ou de ressources numériques. Ils sont alors programmés dans une salle multimédia équipée de 16 postes.
    Les propositions d’ateliers devront préciser :
    -* une problématique, en lien avec les enjeux liés à la mise en œuvre des programmes, ainsi que des objectifs généraux en termes de connaissances et de compétences ;
    -* une mise en avant des éléments scientifiques, en lien avec la recherche, nécessaires à l’enseignant pour mettre en œuvre la séance ;
    -* une description de la séance et des activités pédagogiques proposées aux élèves (niveau, place dans les programmes, dans le parcours de l’élève, ressources utilisées, etc.). La présentation de travaux d’élèves apporte une plus-value non-négligeable à cette présentation ;
    -* un temps d’échanges avec le public devra être préservé.
    -* s’il s’agit d’un atelier numérique, un temps de manipulation pourra être prévu et les plus-values des outils et ressources numériques mobilisées précisées.

Il ne s’agit pas de proposer une conférence scientifique mais bien des pistes de réflexion et de mise en œuvre pédagogiques concrètes, à partir de travaux scientifiques d’historiens. Il ne s’agit pas non plus de présenter une ressource (site, livre…) pour elle-même, mais de montrer comment un professeur peut s’emparer concrètement de la ressource pour mettre en œuvre son enseignement et nourrir sa pratique pédagogique.

  • Les conférences (1h)
    La dimension scientifique est prédominante et doit être articulée aux enjeux de l’enseignement. L’analyse d’un ou deux documents originaux, représentatifs et exploitables en classe, doit être proposée. 15 minutes d’échanges avec le public doivent être préservées.
  • Les tables rondes (1h30)
    La dimension scientifique est également prédominante, mais toute table ronde doit aborder aussi des objectifs didactiques. Elle ne doit pas comporter plus de quatre intervenants et nécessite la présence d’un modérateur. Il est nécessaire de conserver 15 minutes d’échanges avec le public
  • Processus de sélection
    Le Comité pédagogique présidé par Tristan Lecoq, Inspecteur général, groupe Histoire-Géographie, est ouvert aux propositions émanant du terrain académique national, ou de structures investies dans le domaine éducatif (musées, fondations, centres de recherche).
    -* Ces propositions devront parvenir au Comité pédagogique avant le 18 mars, après avoir reçu l’aval d’un IA-IPR ou d’un IEN. Elles seront examinées le 4 avril par le comité pédagogique, qui les validera ou non, en tenant compte du nécessaire équilibre entre les sujets abordés. Les candidatures s’effectuent par le moyen d’un questionnaire en ligne géré par la Direction générale de l’enseignement scolaire (DGESCO).
    -* Les critères suivants seront observés :
    -* précision de l’offre,
    -* liens avec les programmes,
    -* articulation entre recherche, didactique et pédagogie,
    -* originalité.
    Seules les propositions suffisamment détaillées seront retenues par le Comité pédagogique. Une fois les propositions sélectionnées, les auteurs seront contactés afin de préciser leur contenu, leur déroulement et les éventuels documents d’appui.
    Afin de valoriser les propositions retenues et de permettre au plus grand nombre d’y avoir accès, le comité pédagogique souhaite qu’elles puissent être mises en ligne sur les sites académiques, en plus du site des Rendez-vous de l’histoire. Les propositions pourront aussi être relayées par le Portail national de ressources Eduscol dédié à l’histoire-géographie et indexées dans Édubase pour les propositions numériques.

Liens pour accéder à l’appel à projet en ligne :

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)