Football et mondialisation de Pascal BONIFACE - Armand Colin - 2006

, par Didier Masfrand

A peine oubliés les cris et les émotions de la coupe du monde, que retentissent ceux de la coupe d’Europe. Pascal Boniface vous écrit : "le 9 juin 2006 j’aurai 10ans..."
...

Football et mondialisation de Pascal BONIFACE - Armand Colin - 2006

Vous êtes amateur éclairé de ballon rond mais n’entendez rien à la mondialisation ou bien à l’inverse vous êtes féru des rapports internationaux mais profane en matière footbalistique :
ce livre est écrit pour vous !

Ce petit ouvrage de 170 pages est celui d’un passionné : « le 9 juin 2006 j’aurai 10ans, ... et ce jour-là, le coup d’envoi de la coupe du monde sera donné » Il remet en perspective le foot et le sport en général. C’est clair, précis et documenté. L’ouvrage est accessible à tous et donc à recommander à nos élèves, spécialement à ceux des sections sportives.

Des 6 chapitres problématisés, qui invitent à la réflexion, nous en retiendrons 3 ici :
- Le football, stade suprême de la mondialisation. On nous y explique les raisons qui font l’extrême popularité du football, mais aussi le rôle joué par les médias dans cette image donnée : 2 milliards de téléspectateurs ont suivi la finale de 1998. Les grands clubs, comme le Réal, la Juve, Chelsea... sont les STN du sport, l’ONU ou l’OMC devenant la FIFA. ; Il y a même des ONG et un G14 ( 18 depuis 2002) qui regroupe les plus grands clubs européens. On découvrira peut-être que si les Anglais ont fixé les règles de ce sport comme de bien d’autres, ce sont les Français qui ont organisé les grandes instances internationales ( UEFA - FIFA...)
- Le mondial plutôt que la guerre mondiale. P. Boniface traite ici de nombreux exemples historiques et géographiques ( Italie fasciste, rapports gréco-turcs, relations entre la Corée et le Japon... équipe de foot palestinienne, pour conclure : « le football ne mérite pas cet honneur ni cette indignité. »

- Football et racisme : le mouchoir et les larmes. Pour l’auteur et on le suivra ici aussi : « le football est un révélateur social » Certes, le racisme n’est pas seulement sur les stades ou dans les tribunes mais le football lui sert de formidable caisse de résonance.
A lire et conseiller, ne serait-ce que pour pouvoir dire vous aussi : « j’ai 10 ans... ».

Bonne lecture.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)