Un nouveau site pour la mutualisation

, par Paul Stouder IA-IPR

ARCHIVES DE STRABON - Cet article n’est plus d’actualité

ARCHIVES DE STRABON

Depuis quelques jours le site histoire-géographie-éducation civique de l’académie de Versailles présente un nouveau visage et de nouvelles fonctionnalités. Rendons d’abord hommage à l’ancien qui nous a rendu de bons et loyaux services pendant deux ans. Pourquoi un nouveau site ? D’abord parce qu’il fallait faire face à la croissance formidable des informations à mettre en ligne : aux contributions ponctuelles du début sont venues s’ajouter des productions nombreuses, fruits du travail systématique du groupe : supports de cours et dossiers, analyses de cédéroms et de logiciels, bibliographies et filmographies, articles divers...Il était devenu urgent de faciliter l’accès aux informations par une nouvelle organisation du site. Une barre de navigation est désormais à votre disposition ; ses menus déroulants vous permettront d’accéder aux rubriques recherchées en un minimum de clics.
Mais il ne s’agit pas seulement de croissance, il s’agit aussi de travailler autrement. Grâce à l’internet, la mutualisation des ressources pédagogiques tant souhaitée et tant vantée devient possible. Tous les établissements étant maintenant connectés, il y a au moins un ou deux postes par établissement, il n’est plus indispensable de se déplacer pour aller chercher l’information pédagogique, celle-ci est disponible sur place, en permanence, au moment où on en a besoin. Les professeurs le savent et sont de plus en plus nombreux à se connecter. Mais ce qui est possible de " haut en bas " l’est aussi de bas en haut et chacun peut apporter sa contribution à l’effort général. Ce n’est d’ailleurs pas autrement que fonctionne le Gep, dans le cadre des programmes et des divers textes réglementaires. Constitué de professeurs enseignant en lycée et collège ainsi qu’à l’IUFM, il produit lui-même des supports pédagogiques et publie des travaux élaborés lors de sessions de formation ou même par des professeurs travaillant individuellement.
L’enjeu de la mutualisation est d’enrichir les connaissances et les compétences de chacun en puisant à des sources de plus en plus variées. Il est aussi, en accélérant la circulation de l’information, de permettre une meilleure réactivité de l’institution éducative. L’enjeu de la mutualisation est enfin, sous la double contrainte des programmes nationaux et de l’autonomie des établissements, d’harmoniser des pratiques tout en les adaptant aux besoins de nos élèves.

Paul Stouder, IA-IPR

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)