Enseigner les États-Unis et le monde (terminale S) en pratiquant la classe inversée

, par Norbert Dubouis

Cette proposition de séquence a été présentée lors de l’animation lycée pour les Hauts-de-Seine, en février 2015.
Basée sur la pédagogie dite de la "classe inversée", elle présente de nombreux intérêts :
sur le plan pédagogique :
-  Faire travailler les élèves en collaboration et impliquer ceux qui sont les plus fragiles
-  Consolider les capacités d’analyse ;
-  Articuler le travail en classe et le travail à la maison ;
-  Mobiliser et exploiter les connaissances transmises ;

sur le pan disciplinaire :
-  Renouer avec une pratique plus dynamique de l’histoire en Terminale, où domine souvent le cours magistral ;
-  Enrichir l’approche du fonctionnement de la puissance américaine, en confrontant ses ressorts intérieurs et extérieurs, ses logiques stratégiques, idéologiques et politiques ;
-  Faire dialoguer différentes échelles de temporalité, à travers l’étude de ruptures et de continuités.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)