Changements de programme en cycles 3 et 4

, par Florence Bouteloup IA-IPR

"Renforcer les enseignements relatifs au changement climatique, à la biodiversité et au développement durable" : comment comprendre les changements de programmes des cycles 3 et 4 ?

Le BOEN n°31 du 30 juillet 2020 a modifié les programmes scolaires de la maternelle au cycle 4 afin de renforcer les enseignements relatifs au changement climatique, à la biodiversité et au développement durable.
Eduscol présente, pour le cycle 3 comme pour le cycle 4 une version du programme pointant les modifications apportées.

Qu’en retenir et comment mettre ces changements en perspective ?

Quels changements aux cycles 3 et 4 ?

Pour les cycles 3 et 4, on relève :

Un lien explicite entre les apprentissages relevant de l’EDD et le domaine 3 du socle : formation de la personne et du citoyen. Il s’agit de développer le regard critique et la culture de l’engagement en associant étroitement EDD et EMC.
Cette culture civique irrigue l’ensemble des enseignements, elle est au cœur de la vie de l’école et de l’établissement, elle est portée par certaines des actions qui mettent les élèves au contact de la société. En particulier, les actions concernant l’éducation au développement durable, au service de la prise de conscience écologique, ont vocation à contribuer à la culture de l’engagement individuel comme collectif, citoyen avant tout, au service du respect et de la protection de l’environnement à toutes les échelles, et à court et moyen termes (EMC, cycle 4, ajouts en italique)

En histoire et géographie, on relève :

  • des inflexions, plus que des changements radicaux, sur la façon d’introduire les questions climatiques. Ces modifications, assez ponctuelles, s’inscrivent dans les objectifs d’apprentissage de nos disciplines.

-* Par exemple en 6e, histoire thème 1 :
« Les débuts de l’humanité (qui s’inscrivent dans une chronologie qui les dépasse considérablement) ont connu de fortes oscillations climatiques, qui ont profondément transformé l’environnement et amené les groupes humains à adapter leurs modes de vie ». Outre la question du lien des hommes avec leur milieu, on s’inscrit ici dans le travail de la capacité « se repérer dans le temps » (temps long).

-* Par exemple en 3e : histoire, thème 2 :
Les enjeux et conflits post 1989 peuvent être abordés par l’exemple d’une conférence ou d’un sommet mondial pour le climat ou le DD. La nature d’un tel exemple choisi permet d’aborder les notions, en histoire, d’enjeu planétaire dans un espace mondialisé, de gouvernance, de conflits ;

  • en géographie au cycle 4, en classe de 5e, l’introduction de façon massive des objectifs de développement durable (ODD).

Rappelons qu’en ce début du cycle 4 l’objectif du programme de géographie est de « sensibiliser les élèves aux problèmes posés aux espaces humains par le changement global et la tension concernant des ressources essentielles (énergie, eau, alimentation). Il s’agit de faire comprendre aux élèves la nécessité de prendre en compte la vulnérabilité des espaces humains, mais sans verser dans le catastrophisme et en insistant sur les capacités des sociétés à trouver les solutions permettant d’assurer un développement durable (au sens du mot anglais sustainable, dont il est la traduction) et équitable. On s’appuiera sur les objectifs de développement durable de l’ONU (ODD). »

Mettre en perspective ces changements de programme : contexte et visée 

Saisi par le Ministre, le CSP a présenté le contexte, les enjeux et objectifs de ces modifications dans une note d’orientation en décembre 2019. Retenons particulièrement qu’il s’agit de :

  • « Proposer des enseignements plus explicites, plus précis et plus complets, de ménager les étapes des acquisitions et des apprentissages, de construire une base scientifique renforcée tout au long du parcours scolaire ». L’accent est donc mis sur l’apprentissage de connaissances et de démarches d’analyse.
  • « Donner une assise scientifique, progressive et consolidée aux projets éducatifs », autrement dit « la maîtrise de ces notions et connaissances leur permettra, dans la suite de leur parcours, de mieux comprendre les phénomènes et de développer progressivement une vision systémique. Elle donne une assise rationnelle aux actions qui procèdent de la prise de conscience des enjeux ». Est donc réaffirmée la démarche d’une éducation au DD qui fait le lien entre les enseignements et les actions éducatives, qui permet aux élèves de connaître et comprendre pour agir.

La « Nouvelle phase de généralisation de l’éducation au développement durable- EDD 2030 » (circulaire n° 2019-121 du 27/08/2019), met l’accent sur l’implication active des élèves dans les actions, projets et démarches mis en œuvre, en lien avec la vie collégienne et lycéenne (écodélégués).
Les modifications de programme s’inscrivent donc dans une perspective plus large d’éducation au développement durable fondée sur :

  • une démarche connaître-comprendre-agir, qui relie les enseignements et les projets éducatifs ;
  • une association à la démocratie scolaire et à la question de l’engagement, particulièrement avec les écodélégués.

Quelles pistes pratiques pour prendre en compte ces changements de programme ?

  • Dans les pratiques de classe :
    -* associer les questions abordées, en EMC mais aussi en histoire-géographie, à l’apprentissage du débat et de la controverse ;
    -* saisir l’occasion de ce renforcement pour travailler sur l’expression personnelle, écrite et orale, dans le cadre de l’apprentissage du débat (étayer scientifiquement et déployer un raisonnement dans une expression personnelle). On s’inscrit ici pleinement dans une préparation à l’oral du DNB et au-delà à celle du grand oral du baccalauréat ;
    -* mobiliser pleinement, lorsque cela est possible, une approche interdisciplinaire ;
    -* identifier, expliciter, pour faire reconnaître et valoriser les compétences acquises par les élèves (lien avec la validation du socle sur plusieurs domaines).

Bibliographie complémentaire sur l’EDD et les démarches pédagogiques et éducatives :
Diversité, n° 198, mai-août 2020 « L’école écologique »

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)