Les élèves du lycée le Parc des Loges (Évry) réalisent une visite virtuelle d’Auschwitz

, par Christine Fiasson

Chaque année, le Mémorial de la Shoah, avec le soutien de la région Île-de-France, organise un voyage d’étude d’une journée à Auschwitz pour des élèves des lycées franciliens. En répondant à l’appel à candidatures diffusé à la rentrée scolaire, les enseignants de l’académie peuvent postuler pour leur établissement en proposant un projet pluridisciplinaire centré sur le génocide des Juifs. Voici un exemple de mise en œuvre reposant entre autres sur un travail collaboratif avec des outils numériques.



Postuler auprès du Mémorial de la Shoah

Le lycée Le Parc des Loges à Évry a répondu à l’appel à candidatures pour l’Action 6 proposée par le Mémorial de la Shoah en septembre 2015.
Action 6 proposée par le Mémorial de la Shoah

Le projet proposé repose sur une approche interdisciplinaire lettres-histoire avec les élèves d’une classe de Première L. L’objectif était double :

  • permettre aux élèves d’appréhender ces évènements historiques dans leur complexité ;
  • donner la possibilité à la classe de transmettre son ressenti et ses connaissances au reste de la communauté éducative grâce à la réalisation d’une visite virtuelle.

Deux enseignantes du lycée, Sophie Cellarius en lettres et Christine Fiasson en histoire-géographie, ont accompagné le projet dans l’établissement avec la participation de leur collègue professeure-documentaliste Édith Alexandre.

Organiser le projet pendant l’année scolaire

Le calendrier proposé par le Mémorial de la Shoah et la région Île-de-France sert de base à l’organisation du projet dans l’établissement. Les évènements de novembre 2015 ont repoussé le voyage d’étude au début de l’année 2016, mais toutes les actions proposées ont pu avoir lieu et ont permis aux élèves comme aux enseignants d’approfondir la question du génocide des Juifs.

Arrivée des élèves au camp d'Auchwitz-Birkenau

Le tableau ci-dessous reprend de manière synthétique les principales étapes du projet sur l’année scolaire 2015-2016.

PériodeAction correspondanteDescriptif
octobre 2015 Journée de formation des enseignants au Mémorial de la Shoah Une présentation des services du Mémorial de la Shoah et plusieurs conférences sont proposées aux enseignants porteurs de projet. Le contenu de cette journée de formation extrêmement riche permet une mise au point scientifique avec des spécialistes de la question.
novembre 2015 Rencontre avec un témoin au Mémorial de la Shoah Les élèves du lycée Le Parc des Loges ont ainsi pu écouter le témoignage de Daniel Urbejtel, déporté à Auschwitz-Birkenau.
janvier 2016 Voyage d’étude à Auschwitz-Birkenau en Pologne Le voyage d’une journée (départ 5h et retour 23h) permet de visiter le camp de Birkenau le matin et le musée d’Auschwitz l’après-midi. Des guides accompagnent chaque groupe. L’ensemble de l’organisation de la journée est prise en charge par le Mémorial.
février 2016 Réalisation du panneau de la classe pour l’exposition "Vision des camps d’Auschwitz-Birkenau par les jeunes Franciliens" Avec l’aide d’un graphiste, les élèves ont réalisé un panneau qui rend compte de la journée d’étude qu’ils ont passée à Auschwitz-Birkenau.
février 2016 Organisation d’une visite virtuelle pendant la matinée Portes ouvertes au Lycée le Parc des Loges Les élèves de Première L ont conçu des ressources sur le génocide et les camps d’Auschwitz-Birkenau intégrées dans une application pour tablette tactile. Pendant les Portes Ouvertes, ils ont organisé une visite virtuelle dont ils ont assuré la médiation.
mars 2016 Inauguration de l’exposition "Vision des camps d’Auschwitz-Birkenau par les jeunes Franciliens" à l’Hôtel de la région Île-de-France Les élèves, leurs enseignants et les proviseurs des lycées ayant participé à l"Action 6 sont conviés à une cérémonie officielle où tous les panneaux de l’exposition sont présentés.
mai 2016 Réunion de bilan des professeurs avec le Mémorial de la Shoah et la région Île-de-France Les retours de terrain sont collectés par les organisateurs de l’action pour établir un bilan annuel.

Accompagner les élèves dans la mise en place d’une visite virtuelle

Au-delà des actions proposées par le Mémorial de la Shoah, les élèves du lycée du Parc des Loges se sont investis dans la réalisation d’une visite virtuelle pour transmettre ce qu’ils ont appris lors de la rencontre avec Daniel Urbejtel et pendant le voyage d’étude à Auschwitz-Birkenau. Cette dimension supplémentaire du projet leur a donné la possibilité d’utiliser des outils numériques pour créer des ressources multimédia à consulter grâce à des tablettes tactiles.

Application sur tablette #Auschwitz16

Grâce au soutien de l’atelier Canopé d’Évry et en particulier à Martial Pinkowski, chargé de mission numérique, il a été possible de développer une application spécifique pour le projet nommée #Auschwitz16. Le contenu de cette application, fonctionnant avec des tablettes tactiles Android, est accessible sans connexion internet (pas de réseau Wifi au lycée). Toutes les ressources créées par les élèves deviennent alors accessibles en scannant des QRcodes imprimés sur les photographies prises par les élèves lors du voyage d’étude à Auschwitz-Birkenau.

Les élèves en charge de la médiation lors de la visite virtuelle.

Sont ainsi proposées à la consultation des vidéos, des textes en prose ou en vers, des visuels, des images interactives, des enregistrements. Une quinzaine de ressources expliquées et recontextualisées par les élèves en charge de la médiation permettent aux visiteurs de se plonger dans l’histoire d’Auschwitz et du génocide des Juifs.

Entre ressenti des élèves et approfondissement scientifique, la visite virtuelle proposée par la classe de Première L a été suivie par plus de 250 visiteurs pendant les trois heures de la matinée Portes ouvertes du lycée.

Analyser le projet d’un point de vue pédagogique

Dans son ensemble l’Action 6 proposée par le Mémorial de la Shoah et la région Île-de-France représente une opportunité pour les élèves de Première d’approfondir le génocide en tant qu’évènement historique. La qualité des intervenants, les sources auxquelles la classe a accès pendant les différentes visites (témoignages, expositions des musées) et le voyage d’étude en Pologne sont autant d’éléments qui permettent une réflexion approfondie et une contextualisation. Le niveau de maîtrise des élèves sur la question du génocide des Juifs a été renforcé par l’ensemble des informations rendues disponibles par le projet.

Projection d’un film réalisé par une élève pour terminer la visite.

De même, la réalisation d’un panneau pour l’exposition itinérante "Vision des camps d’Auschwitz-Birkenau par les jeunes Franciliens" et la mise en œuvre d’une visite virtuelle au lycée ont été l’occasion pour les élèves de réfléchir à la question de la transmission des connaissances et des expériences. Les échanges avec les visiteurs pendant les Portes ouvertes du lycée ont ainsi été l’occasion pour les Premières L d’endosser un rôle de médiateur entre le public et les ressources numériques.
Cette fonction très valorisante a donné du sens au travail de la classe via les retours positifs des visiteurs. Certains élèves ont même révélé à cette occasion des compétences évidentes dans le domaine de la communication.

Plus de 250 personnes accueillies en 3 heures.

L’ensemble du groupe a par ailleurs fait preuve d’autonomie notamment en réussissant à s’organiser collectivement pendant le projet :

  • les élèves ont dû se répartir les tâches en amont des Portes ouvertes pour terminer les ressources dans les délais imposés ;
  • différents rôles ont également été répartis (avec des redistributions régulières) pendant la durée de la visite virtuelle entre l’accueil, la médiation ou la gestion du matériel.

La dimension numérique de la visite virtuelle est omniprésente de la conception des ressources à la mise en œuvre avec les tablettes tactiles. Cependant, les outils utilisés sont ici les supports de la mise en activité des élèves et les adultes encadrants mettent leurs compétences techniques au service des initiatives des élèves lorsque ces derniers en ont besoin. La forte dimension collaborative du projet a en effet permis aux élèves de mutualiser leurs compétences pour produire en totale autonomie la quasi-totalité des ressources. Seul le développement de l’application pour tablette tactile a fait l’objet d’une conception à part mais fondée sur les besoins identifiés par les élèves pour mettre en œuvre leur visite virtuelle.

Les élèves en charge de l’accueil des visiteurs pendant la visite virtuelle.



Pour plus d’informations sur l’Action 6 proposée par le Mémorial de la Shoah, vous pouvez consulter ce site qui donne également accès aux versions numériques des panneaux des expositions précédentes : http://www.memorialdelashoah.org/upload/minisites/voyages/ile-de-france/pr_intro.htm

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)