« Les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en Allemagne »

, par Marie-Odile Amice

Cette proposition vise à répondre à une question récurrente "Comment assurer une bonne préparation au bac dans un temps de cours très limité ? " à travers l’exemple de la séquence "Les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en Allemagne".

Comme pour le thème des « Mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France » ou « Mémoires de la guerre d’Algérie », l’idée est de proposer une réflexion sur la différence entre histoire et mémoires, sur l’évolution de la manière de parler du passé sous l’influence du contexte politique et historique, sur l’écriture du passé (par les historiens et dans l’opinion). Le cas de l’Allemagne, divisée puis réunifiée, minée par la question de la culpabilité, est particulièrement intéressant.

Objectif langagier
Il s’agit de mener un travail en alternance sur les quatre compétences langagières (compréhension écrite, compréhension orale, expression écrite, expression orale) en privilégiant l’oral.

Objectif méthodologique
Il s’agit de mener un travail sur documents (articles, extraits de film, sites internet), en tenant compte du regard critique et de la méthodologie.

Prise en compte des contextes d’enseignement
-  une vingtaine d’heure de cours sur l’année : 4/5 heures pour ce thème maximum ;
-  le même professeur et les mêmes élèves ensemble pendant trois ans : il paraît salutaire de varier les activités en cours ;
-  le grand écart des niveaux de langue en allemand (et donc des besoins des élèves) : certains de mes élèves sont bilingues, d’autres ont des bases très fragiles. Que ce soit au niveau des exercices, des questions posées, de la prise de notes, il importe de mettre en place une différenciation.

Vous trouverez ci-dessous :

- la fiche-démarche qui détaille la mise en œuvre ;
- le diaporama qui présente le projet ;
- la fiche de cours des élèves ;
- les documents élèves.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)