Accueil > Enseigner > Ce que font nos élèves > Regards croisés : un projet intergénérationnel

Regards croisés : un projet intergénérationnel

mardi 12 juin 2018, par Delphine Castex

Les élèves de sixième du collège Bartholdi de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ont mené un projet de découverte et d’échanges intergénérationnels.

La naissance du projet

Il y a deux ans, Carole Bourdon, de la compagnie du PIL, m’avait demandé mon avis sur un projet portant sur l’histoire de Boulogne-Billancourt et conduit à partir de textes de Nina Berberova. Bien qu’intéressant, le projet était difficile à mettre en œuvre, les textes de l’écrivaine me paraissant peu accessibles pour des collégiens.
Madame Bourdon m’a alors proposé de travailler sur la ville de Boulogne-Billancourt à partir de souvenirs de personnes âgées. Avec ma collègue documentaliste, Madame Brière, nous avons donc élaboré un nouveau projet qui pourrait convenir à une classe de 6e et qui s’inscrirait à la fois dans le thème 1 du programme de géographie « Habiter une métropole » (particulièrement le chapitre sur « La ville de demain ») mais participerait aussi à la mise en œuvre du programme d’EMC (« La sensibilité, soi et les autres »). M. Gazon, principal du collège, et Mme Bourdon ont contacté la maison de retraite Les Abondances qui a accepté de s’associer au projet.
Les séances ont été prises sur les heures d’histoire-géographie. Grâce à la dotation horaire supplémentaire, la classe a pu bénéficier de 3,5h d’histoire/ géographie/ EMC par semaine au lieu des 3h habituelles.

Une relation fructueuse avec la compagnie du PIL

Carole Bourdon a réalisé les interviews des personnes âgées puis est intervenue auprès d’une classe de 6e (8 séances à raison d’une heure par semaine). Ces interventions, que Madame Brière et moi avons co-animées avec elle, se sont déroulées de la façon suivante :
-  Séance 1 : discussion avec les élèves sur leur façon d’habiter la ville puis rédaction de courts textes ; réinvestissement de connaissances acquises dans le chapitre 1 « Les métropoles et leurs habitants ».
-  Séances 2, 3 : mise en îlots et distribution, pour chaque groupe d’élèves, du récit d’une personne âgée accompagné d’un questionnaire ; élaboration des différentes rubriques du site (« les transports », « l’architecture », « l’école et les loisirs » etc).
-  Séances 4 et 5 : visionnage et commentaire des photographies prises par les élèves ou trouvées au cours de leurs recherches menées en parallèle depuis la séance 1. Les élèves font le lien avec les textes des personnes âgées et classent les photographies dans les rubriques.
-  Séance 6 : rédaction des textes sur la ville de demain à partir du travail réalisé précédemment.
-  Séance 7 :
-  groupe 1 : finalisation du site internet avec Aline Lonqueu de la compagnie du PIL, Madame Brière et moi (choix des textes et des photographies, mise en page)
-  groupe 2 : préparation de la présentation orale à la maison de retraite avec Carole Bourdon.
-  Séance 8 : rencontre avec les pensionnaires de la maison de retraite et présentation du site.

Un projet propice à l’acquisition de compétences

L’intérêt du projet réside notamment dans sa capacité à enrichir les compétences des élèves en variant les situations d’apprentissages :
Géographie :
-  Pratiquer différents langages (écrit, oral, photographique)
-  Raisonner et justifier (choix des photographies)
-  S’informer dans le monde du numérique (sélectionner et exploiter des informations dans une ressource numérique)
-  Coopérer et mutualiser (échanger et réfléchir en petits groupes, puis mise en commun ; apprendre à utiliser des outils numériques pouvant conduire à des réalisations en commun)

EMC :
La sensibilité : soi et les autres

Compétences transversales :
Initiation à la recherche documentaire

Ce projet a aussi pour avantage de permettre une approche à la croisée des trois disciplines que nous enseignons.

Bilan

Ce projet a trouvé sa place dans le projet d’établissement du collège en favorisant l’implication des élèves et le travail collaboratif et en valorisant une forme de solidarité, celle entre les générations, qui est trop peu souvent mise en avant. Si tous les élèves se sont investis dans le projet, cette situation d’apprentissage nouvelle (co-animation par deux enseignantes, présence d’une intervenante extérieure, lien avec les personnes âgées) a été particulièrement profitable aux élèves connaissant habituellement le plus de difficultés.
Lors de la rencontre avec les personnes âgées, les élèves se sont montrés curieux de mettre des visages derrière les récits qu’ils avaient lus et ont eu à cœur de poursuivre les réflexions que ces récits avaient provoquées. Les échanges ont donc été très enrichissants.
La principale difficulté que nous avons rencontrée est le manque de temps : nous aurions souhaité travailler davantage avec les élèves sur les légendes des photographies ainsi que sur la création du site internet. Si le projet est reconduit, Mme Brière pense donc l’intégrer davantage à sa programmation afin de développer ces aspects-là.

Perspectives

Nous souhaiterions étendre le projet à plusieurs classes de sixième si nous trouvons les financements nécessaires. Pour cette année d’expérimentation, le financement, à hauteur de 2 000 euros, a été intégralement pris en charge par le collège. Pour l’année scolaire 2018-2019, nous étudions la possibilité d’un PACTE.

L’ensemble du projet et sa réalisation sont consultables sur le blog Regards croisés.

Liens dans l'académie