Le mot de l’inspection

, par le groupe des IA-IPR d’histoire-géographie

Chères et chers collègues,

Nous espérons avant toute chose que chacun de vous se porte bien, qu’il en est de même pour vos proches, et que vous traversez cette période de confinement inédite aussi bien que possible. Nous pensons tout particulièrement aux collègues malades et leur adressons tout notre soutien et tous nos vœux de prompt rétablissement.

Nous tenons aussi à remercier à nouveau chacun de vous pour les efforts déployés au jour le jour pour suivre vos élèves, maintenir le lien avec eux et leur famille, assurer la poursuite de leurs apprentissages. Nous vous assurons de notre disponibilité pour vous accompagner dans ce travail que nous savons complexe et très lourd.

Alors que la continuité pédagogique est entrée dans sa troisième semaine et s’installe dans la durée, il est indispensable d’en penser les modalités et les enjeux. Suite à notre dernier message, plusieurs d’entre vous nous ont fait part de leurs retours d’expérience sur ces premières semaines et nous les remercions pour ces informations très précieuses. Celles-ci, ainsi que la réflexion conduite aux échelles académique et nationale, nous amènent à porter différents points à votre attention.

Une certaine régulation est en train de s’opérer, afin de mieux veiller à la charge de travail des élèves, mais aussi à celle des professeurs. En effet, pour être viable dans une durée assez longue et indéterminée, le travail à distance doit préserver les élèves d’un possible découragement qui les amènerait à se désengager. Il doit aussi permettre de préserver, pour vous, le repos et la vie de famille nécessaires et bouleversés avec le confinement. Sans minorer les difficultés pratiques, le travail en équipe, disciplinaire et d’établissement, est un levier pour mutualiser vos forces et alléger le fardeau.

Des questions légitimes se posent concernant les examens, pour le DNB, le baccalauréat avec la tenue des E3C en première, pour le tronc commun et la spécialité HGGSP, ainsi que le baccalauréat des élèves de terminale (épreuves écrites, épreuves orales de type DNL ou HDA). En l’état, nous sommes dans l’attente d’une communication officielle du ministère sur ces questions.

D’autres questions légitimes concernent la progression dans la continuité pédagogique. Voici quelques éléments généraux qui peuvent vous guider à ce sujet :

  • renforcement des notions et repères déjà traités ;
  • pas de recommandation particulière quant au choix des questions à traiter dans l’enseignement à distance. Nous vous recommandons toutefois de ne pas aborder les questions vives (histoire des génocides notamment), pour lesquelles la médiation scientifique du professeur s’avère indispensable ;
  • pour les nouveaux chapitres, fractionnement de l’acquisition du savoir (faire des séquences plus courtes, quitte à ce qu’elles soient plus nombreuses), en faisant le lien avec les chapitres précédents ;
  • anticipation d’un retour sur les connaissances abordées lors de la réouverture des établissements ;
  • faire porter le travail de façon prioritaire sur les compétences et capacités déjà travaillées (lecture-
  • compréhension, analyse documentaire, production cartographique, argumentation écrite et orale). Pour faire de ces capacités et compétences des points d’appui pour faire travailler les élèves, il est essentiel que ces dernières soient explicitement exprimées dans le cadre d’activités que les élèves se sentiront capables de faire et qui auront du sens pour eux. Faire référence à des travaux/activités/exercices vus précédemment constitue à ce titre un levier ;
  • fractionnement des tâches données aux élèves à distance en insistant sur les tâches simples (une action) afin de lever le plus possible les biais fréquents des consignes. Proposer également la réalisation de tâches complexes (plusieurs actions) en prévoyant un retour (en classe virtuelle par exemple pour échanges et questions ; corrections générales ; retour individuel éventuellement sur certaines productions)
  • travail de certaines compétences pour lesquelles l’enseignement à distance est un atout et un levier :
    -* raisonner : justifier une démarche, poser et se poser des questions
    -* coopérer et mutualiser
    -* s’exprimer à l’oral
    -* s’informer dans le monde du numérique
    -* travailler de manière autonome (HGGSP)
    -* se documenter (HGGSP)
  • accent mis sur les éducations transversales comme l’EMI et les parcours santé et citoyen dans le cadre de l’EMC.

D’autres questions relèvent enfin de l’évaluation. Quelles évaluations ? Quelle place pour la notation ? Ces questions s’imposent logiquement avec l’installation dans la durée du confinement et de la continuité pédagogique. Le maintien d’une évaluation sommative, notée, à l’identique de pratiques habituelles n’a pas de sens dans l’organisation du travail à distance. Négligeant l’inégalité des situations des élèves, celle-ci s’avère peu informative. Nous vous encourageons à favoriser la dimension formative de l’évaluation, les pratiques d’auto-évaluation et à varier les retours faits auprès des élèves (sans vous inquiéter outre mesure, dans des circonstances dont nous mesurons tous les jours l’exceptionnalité, du nombre de notes du troisième trimestre en cours). Le contexte actuel est en outre propice à l’évaluation de compétences nouvelles : numériques, sociales.

Grâce aux différents retours que vous nous communiquez, nous vous rappelons que le site strabon est régulièrement mis à jour sur l’ensemble de ces questions afin de vous donner différentes pistes pour nourrir votre réflexion en équipe et en établissement. Vous pouvez notamment consulter l’article-portail et utiliser le mot-clé "continuité pédagogique".

Pour finir, nous souhaitons également avoir un mot pour les professeurs stagiaires qui sont dans l’attente des dispositions réglementaires concernant les processus de titularisation. Nous les tiendrons naturellement informés dès que possible, ainsi que leurs tuteurs que nous remercions de leur accompagnement dans ces circonstances inédites, en lien avec les formateurs académiques.

Nous vous renouvelons tous nos remerciements pour votre engagement auprès des élèves et des familles. Nous savons que celui-ci a été très fort durant ces dernières semaines éprouvantes et vous souhaitons tout le repos nécessaire lors des vacances à venir.

Très cordialement,
L’équipe des IA-IPR d’histoire-géographie

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)