Le mot de l’Inspection

, par le groupe des IA-IPR d’histoire-géographie

Si la rentrée scolaire était une image, elle pourrait être celle de la première page du cahier que l’on ouvre, promesse du plaisir collectif et partagé de découvrir et d’apprendre. Sera-t-il possible en cette rentrée 2020 de remiser le cahier de l’année scolaire précédente et d’écrire sur une page vierge ?

Assurément non.

Après la période de confinement, les précautions sanitaires nécessaires qui accompagnent le retour des élèves en classe altèrent les habitudes de travail ancrées. Elles reconfigurent la relation et le contact avec les élèves, les collègues et tous les membres de la communauté éducative. Elles perturbent le champ des possibles, les projets, les envies de chacun et de tous.
Faut-il pour autant s’en affliger ? Vous avez été nombreuses et nombreux à répondre au questionnaire envoyé par votre IPR de bassin en juin dernier. Les éléments que vous nous avez transmis sont précieux et nous aideront à mieux vous accompagner individuellement et collectivement. Plus encore, ces derniers mettent en évidence les problèmes que vous avez rencontrés et les situations d’enseignement que vous avez vécues hors la classe ou dans le cadre de la réouverture progressive de votre établissement.
Ce diagnostic est une première étape essentielle pour identifier les axes de travail que vous pouvez envisager afin d’entretenir et améliorer votre efficacité auprès des élèves dans les nouvelles conditions auxquelles tout un chacun va devoir s’adapter. Au même titre que vos élèves progressent parce que vous leur fixez des objectifs atteignables, s’adapter au nouveau contexte d’enseignement ne signifie nullement pour vous opérer une mue radicale de vos pratiques. Au contraire, le confinement et l’enseignement à distance révèlent à quel point les fondamentaux pédagogiques sont plus que jamais valables : scénarisation didactique, identification des objets étudiés, enseignement explicite, attention portée aux consignes, accompagnement personnalisé et différenciation pédagogique, évaluation bienveillante et conçue comme outil de pilotage de sa pédagogie, différenciation du travail à distance et du travail à la maison - le premier n’étant pas la réplique du second.
Vous êtes des professeures et professeurs d’histoire et de géographie : votre culture, votre curiosité, votre engagement dans vos établissements font de vous des pédagogues prêts à travailler en équipe et à collaborer, à innover, à expérimenter, à élaborer avec vos élèves des projets variés. Tous, vous nous montrez, à l’occasion des visites que nous effectuons dans vos classes, votre créativité et les compétences que vous avez su développer à mesure que votre expérience du métier s’étoffait. Partagées avec vos collègues, elles enrichiront les pratiques de tous, aideront chacun à développer de nouvelles compétences professionnelles. Elles entretiendront les liens de solidarité et de confiance entre collègues, facteur d’assurance pour soi et de sécurisation pour les élèves conscients d’être pris en charge par une communauté éducative soudée.
Réunis par notre attachement aux valeurs éducatives de nos disciplines et aux principes qui fondent notre engagement au service des élèves, continuons d’œuvrer pour un enseignement formateur et émancipateur, ensemble.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)