De nouvelles ressources pour aborder le conflit en Ukraine avec les élèves MAJ 27/06/2022

, par le groupe des IA-IPR d’histoire-géographie

Le conflit en Ukraine et ses répercussions internationales peuvent susciter des questions voire de l’inquiétude de la part des élèves.

Nous vous proposons une sélection de ressources qui peuvent servir de support pour échanger avec eux :

Mise à jour 27/06/2002

La guerre de la Russie contre l’Ukraine. Repères chronologiques et documents historiques (1991-2022)
"L’invasion de l’Ukraine par la Russie lancée le 24 février 2022 marque un tournant brutal dans les relations russo-ukrainiennes. Choc majeur pour l’Europe, c’est également un conflit aux répercussions mondiales.
Parmi la masse immense de documents disponibles, cette frise chronologique propose, au-delà de la chronologie des événements, des documents officiels, des discours de dirigeants, des déclarations, des appels, dont les auteurs sont de hauts responsables russes, ukrainiens, européens etc., ainsi que des personnalités étroitement associées à ces gouvernements, notamment dans les médias étatiques.
Ces textes sont mis à disposition du plus grand nombre grâce à leur traduction en français.
Ils constituent l’ossature de la frise, apportant notamment un éclairage sur la nature du régime russe, les objectifs et discours des belligérants, l’évolution de la guerre vue par ses acteurs.
Ce corpus n’est pas exhaustif, il sera enrichi progressivement."

Quelques ressources permettant de replacer ce conflit dans des perspectives structurelles.

  • Réseau SWIFT : isoler la Russie de la planète financière et asphyxier son économie.
    Une étude du réseau Swift, totalement inconnu du grand public jusqu’à la crise, un vecteur et révélateur de la mondialisation financière mobilisé pour couper les flux d’argents vers la Russie. Un choix éminemment politique mais pas si facile et efficace dans un monde de plus en plus multipolaire.
    Un article de Géoconfluences sur le système SWIFT.
  • Armes nucléaires : de la dissuasion, de la course aux armements et de la guerre.
    Si certains cercles occidentaux et les autorités de Kiev appellent à une intervention militaire directe, les forces russes opèrent sous parapluie nucléaire, tactique et stratégique ; un cas historiquement inédit qui transforme d’ailleurs et fait évoluer le concept initial de dissuasion. Alors que la France vient de lancer 3 de ses 4 SNLE en patrouille océane, là encore un geste historiquement inédit, il convient de bien définir et cerner ce qui est en jeu. Il peut être utile pour cela de revenir sur l’évolution globale de ces arsenaux, la nouvelle course aux armements ouverte depuis dix à quinze ans à l’occasion du renouvellement des flottes actuellement en cours et l’organisation géographique et géostratégique de ces systèmes d’armes.
    Un article de Géoconfluences sur le déploiement des forces sous-marins et la dissuasion nucléaire.
  • Mer Noire et Crimée : un statut maritime exceptionnel, un enjeu géostratégique majeur
    Alors que la sanctuarisation de l’annexion de la Crimée (et de la base navale de Sébastopol) d’un côté, la transformation de la mer d’Azov en "lac russe » (cf siège de Marioupol) de l’autre figurent dans les principaux buts de guerre du Kremlin comme en témoignent d’ailleurs les opérations de redéploiements actuelles des forces, il convient de bien souligner le statut géopolitique et géostratégique de la mer Noire. Un cas unique au monde, lié aux détroits turcs et à la Convention de Montreux de 1936 (qui répondait à l’époque à la montée de la menace hitlérienne et mussolinienne). Voir le dossier sur les Détroits turcs et les Dardanelles sur CNES Géoimage.
  • Crise énergétique : découplage Russie/Europe et grand retour des Etats-Unis.
    Cette crise bouleverse totalement les équilibres géoéconomiques mondiaux en excluant brutalement deux grands pays exportateurs - la Russie et l’Ukraine - du marché dans des secteurs aussi indispensables que l’énergie, les produits céréaliers ou les minerais (plus engrais…). Les impacts multiformes qui en découlent font prendre conscience de la densité des liens d’interaction tissés ces dernières décennies par la mondialisation.
  • La Russie et les Etats-Unis dans leurs territoires
    Les affrontements entre puissances nécessitent enfin d’intégrer la réalité de leurs dynamiques territoriales, leurs lignes de forces, leurs potentialités et leurs faiblesses. Dans ce cadre, le site CNES Géoimageoffrent déjà de nombreuses ressources exploitables, notamment classées par localisation géographique.

Réaliser une cartographie de la guerre en Ukraine

Communication de Delphine Papin, cartographe du Monde, qui explique comment le service cartographique a réalisé une carte de la guerre en Ukraine

Quelques ressources filmiques.

Ressources conseillées par Masha Cerovic, Maîtresse de conférences EHESS, Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC) lors du webinaire sur l’Ukraine.

  • les productions cinématographiques ukrainiennes : les documentaires du collectif Babylon’13, collectif de réalisateurs ukrainiens mis en place lors de la révolution de 2013. Quelques extraits sur le site J’aime l’Ukraine euro-maiden.
  • le film "En terre de Crimée" de Nariman Aliev, 2019, qui permet de voir l’annexion de la Crimée et la guerre en Ukraine par le regard d’un Tatar de Crimée, et non par celui des Russes.
  • le documentaire "Bataillon invisible", sur les combattantes ukrainiennes, 2017
  • le film "La terre est bleue comme une orange" d’Iryna Tsilyk, 2020, sur la guerre dans le Donbass depuis 2014...

Mises au point dans les revues en ligne et sur des sites pédagogiques.

  • La revue de géopolitique en ligne Diploweb propose une lecture historique du conflit entre la Russie et l’Ukraine, avec des liens vers des articles et documents (cartes, vidéos, entretiens, livre) permettant de cerner les enjeux de puissance, et les enjeux géostratégiques de la guerre actuelle, à différentes échelles (incluant l’UE et l’OTAN) dans une dimension diachronique.
    Pierre Verluise, Dossier géopolitique : Russie et Ukraine, quelles relations ?, 12 mars 2022

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)