Accueil > Enseigner > Parcours > « Pratiquer l’oral en classe d’histoire-géographie » dans le cadre du parcours (...)

« Pratiquer l’oral en classe d’histoire-géographie » dans le cadre du parcours personnel de l’élève

mercredi 14 mars 2018, par Soizic Patry

Les épreuves du diplôme national du brevet comprennent une épreuve orale de soutenance d’un projet. L’élève doit « présenter l’un des objets d’étude qu’il a abordés dans le cadre de l’enseignement d’histoire des arts, ou l’un des projets qu’il a menés au cours des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4 ou dans le cadre de l’un des parcours éducatifs (parcours Avenir, parcours citoyen, parcours éducatif de santé, parcours d’éducation artistique et culturelle) qu’il a suivis. »
Les candidats peuvent choisir de présenter l’épreuve individuellement ou en groupe (sans qu’un groupe puisse excéder trois candidats) mais sont évalués individuellement. La maitrise de l’expression orale compte pour 50% de la note finale comme l’indique le barème d’attribution des points :
-  maîtrise de l’expression orale (50 points) .
-  maîtrise du sujet présenté (50 points) ;

Les compétences langagières au cœur de la soutenance orale.

Les modalités de l’épreuve nous éclairent sur les compétences langagières que l’élève doit acquérir tout au long sa scolarité en amont du DNB :
-  capacité à exposer les connaissances et compétences qu’il a acquises,
-  capacité à prendre la parole individuellement pendant 5 minutes ou en groupe pendant 10 minutes,
-  capacité à s’entretenir avec un jury pendant 15 minutes.

De la nécessité de construire un parcours personnel de l’élève.

L’acquisition des compétences orales se révèle être un véritable enjeu dans la préparation des épreuves orales du DNB. Cependant, le travail ciblé d’une compétence se construit par étapes à l’échelle d’un cycle et/ou d’une année scolaire. La mise en œuvre des programmes d’histoire-géographie doit donc intégrer différents temps et actions qui permettent de construire le parcours individuel de l’élève sur le long terme. Dans cette logique, la progressivité est plus spiralaire que linéaire afin d’enrichir et de stabiliser les connaissances et les capacités langagières. Cette démarche induit une logique de parcours individuel de l’élève.
Ainsi l’enseignant peut concevoir l’acquisition de compétences orales dans une continuité sur plusieurs cycles avec une cohérence intra-cycles voire inter-degré. Cette réflexion peut être menée à l’échelle du conseil d’enseignement mais prend tout son sens lors des conseils école-collège pour le Cycle 3. Les équipes pédagogiques du premier et du second degrés peuvent y construire des outils communs afin d’élaborer une progressivité dans l’apprentissage des compétences orales du CM1 à la Troisième.

Lier les programmes d’histoire-géographie-EMC avec les parcours éducatifs.

À l’échelle de sa classe, le professeur d’histoire-géographie-EMC dispose de multiples occasions pour faire pratiquer l’oral à ses élèves. Cependant, ces différents temps doivent être clairement définis dans sa programmation annuelle pour qu’ils deviennent explicites pour les élèves et qu’ils constituent un véritable parcours d’apprentissage pour chacun. Ainsi la compétence disciplinaire « Pratiquer l’oral en classe d’histoire-géographie » peut être abordée en lien avec les parcours éducatifs afin de proposer des pratiques langagières variées et récurrentes.
Il faut noter que ces pratiques sont des objets d’apprentissage mais aussi des vecteurs d’apprentissage collectif et individuel. En effet, le langage oral permet de construire des connaissances et d’adopter des démarches spécifiques : questionner, se questionner, s’informer, raisonner, justifier, coopérer… Le « parler pour apprendre » est adossé à d’autres types de langages ; écrit, iconique, graphique, cartographique. En travaillant l’oral, le professeur d’histoire-géographie « apprendra à l’élève à communiquer avec précision et à s’exprimer en organisant sa pensée » .

Vous trouverez ci-joint deux documents :

  1. la fiche-démarche qui détaille les objectifs et la mise en œuvre ;
  2. le diaporama qui présente le projet.
La fiche-démarche
Le diaporama de présentation

Liens dans l'académie