Faire comprendre les théories du complot en en faisant construire une sur la Première Guerre Mondiale

, par Marie Pavard

LES OBJECTIFS :
Dans un contexte médiatique où l’on parle de plus en plus de fake news, d’ère de la post-vérité et de théorie du complot, et où les élèves préfèrent souvent s’informer par les réseaux sociaux, l’objectif de la séquence était de les amener à travailler leur esprit critique et leurs compétences de lecteurs face à différents supports, en comprenant comment se construit une manipulation de l’information ou une théorie du complot. Cependant, pour éviter que les élèves ne partent sur des idées trop classiques (les reptiliens) ou sur des idées trop polémiques, j’ai eu l’idée de leur faire construire leur projet à partir d’une visite de l’historial de Péronne. Le cadre de leur manipulation était donc fixé, ils devaient construire une théorie du complot sur un aspect de leur choix de la Première Guerre mondiale.

Ce projet s’inscrit dans le thème 2 du programme de Première en EMC « Les enjeux moraux et civiques de la société de l’information » mais aussi dans le thème 2 du programme d’histoire « La guerre et les régimes totalitaires ». Il devait permettre de faire le lien avec les compétences attendues en première :
-  « identifier et expliciter les valeurs éthiques et les principes civiques en jeu » ;
-  « développer l’argumentation et le sens critique » ;
-  « s’impliquer dans le travail en équipe » ;
-  « utiliser les TIC ».

LA MISE EN ŒUVRE :
La séquence a été construite autour de trois moments :
deux séances au cours desquelles on cherche, avec les élèves, à comprendre les techniques de manipulation des images et de construction d’une théorie du complot. Ces deux séances ont été élaborées suite à ma participation à la formation « Théories du complot, information/désinformation ». Elles reprennent donc largement le travail de Maryse Broustail et Lionel Vighier, les animateurs de la formation.
les visites de l’historial de Péronne et du circuit du Souvenir pendant lesquelles les élèves devaient prendre des photographies et des notes.
quatre séances en classe (dans une salle équipée d’ordinateurs) pour réaliser la production d’une théorie du complot ou d’une désinformation suite à la manipulation d’images.

BILAN ET LIENS VERS DES PRODUCTIONS D’ÉLÈVES :
Les élèves étaient assez enthousiastes à l’idée de construire une théorie du complot ou de véhiculer de fausses informations sur les réseaux sociaux (en consultation privée, évidemment). Cependant, lorsqu’il a fallu passer à la pratique, ils ont parfois manqué d’imagination par rapport au thème imposé. Ils restaient trop souvent sur l’idée de montrer que la vie dans les tranchées n’était pas si difficile. Il a donc fallu parfois que je leur suggère des idées. Mais une fois lancés, ils se sont beaucoup amusés à manipuler l’histoire.
https://scolawebtv.crdp-versailles.fr/ : deux vidéos en ligne. Il faut sélectionner Pavard Marie comme auteur dans la barre de recherche pour y accéder ou sinon suivre les liens suivants :
http://scolawebtv.crdp-versailles.fr/?id=42837
http://scolawebtv.crdp-versailles.fr/?id=42719

https://www.instagram.com/laveritablehistoire mot de passe : emcdevoirs

Vous trouverez en pièce jointe trois documents :
-  la fiche élève des deux séances de réflexion sur la manipulation de l’information ;
-  la version professeur de ces deux séances ;
-  la fiche distribuée aux élèves expliquant le projet.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)